Ainsi va la vie

Ainsi va la vie

Je n’ai pas été très inspiré sur le titre (quoique finalement je le trouve pas mal), mais c’est toujours comme ça lorsque je n’ai pas écrit depuis longtemps sur le blog (dur de revenir, de trouver par où commencer, surtout que j’ai une dizaine d’articles que j’aimerais écrire alors plouf plouf ou ploum ploum plutôt non?).

Bref, j’ai décidé de revenir en donnant des nouvelles tout simplement. Parce qu’il s’en est passé des choses ces dernières semaines (ceci expliquant mon absence d’ailleurs).

Nous avons d’abord été frappé par la varicelle, alors oui lu comme ça on peut se dire « ouai bof et alors » mais ça c’est quand on n’a pas encore d’enfant, ou qu’ils n’ont pas fait la varicelle ou alors qu’ils sont normaux, mais ce n’est pas notre cas, ici la varicelle fut L’ENFEEEER, le vrai. Mais j’en parlais par ici si ça t’intéresse (et si tu n’as pas peur d’être traumatisé).

Un mois occupé

Nous avons donc eu un mois d’octobre quelque peu fatiguant, nous avons du combattre la varicelle, grande monstrouille a fêté son anniversaire (avec ses copains à la maison, à l’école, avec nous, bref on a juste l’impression de fêter un anniversaire quinze fois), nous sommes partis une semaine en vacances à Paris et Disneyland (si tu crois que c’est reposant, c’est que tu n’as pas d’enfants, ou qu’ils sont encore très jeunes ou qu’ils ne sont pas normaux ^^).

La crèche

A notre retour, nous avions un rendez-vous avec la crèche de micro monstrouille car avant notre départ les choses ne se passaient plus très bien pour elle là bas, elle faisait la grève de la sieste (oui, on va en baver avec elle on sait). Au début tout se passait bien, elle y dormait bien, elle y mangeait bien, ça a duré 3 semaines. Puis, progressivement, revenait un « n’a pas voulu dormir » sur le bilan quotidien, et je retrouvais mon bébé avec une tête qui faisait vraiment peur, elle était épuisée la pauvre.

Petit à petit elle n’y a plus du tout dormi, arrivant à rester 6h dans un lit pour ne dormir qu’une petite heure.
Le rendez-vous s’est très bien passé, personnel très à l’écoute et comprenant notre inquiétude et proposant des solutions (lui laisser un dortoir entier rien que pour elle). Nous avons décidé de faire encore deux essais. Le premier fut tellement catastrophique que nous avons décidé d’arrêter là.

Bye bye la crèche

Plus de crèche = adieu à mes deux micro journées de liberté = adieu à mes projets (pour cette année); une décision non prise à la légère mais qui nous a été quelque peu imposé par ce petit bout de bébé.

Je ne pouvais pas la laisser la sachant pas bien, je ne pouvais pas travailler dans ces conditions de toute façon.
Les matins où elle restait à la maison, lorsque je la couchais dans son lit et qu’elle comprenait alors qu’aujourd’hui c’était maison et non crèche, elle faisait un petit rire nerveux entre les rires et les pleurs, relâchant la pression et s’endormant tout paisiblement, les autres jours elle ne faisait jamais ça.

Le dernier jour où elle a été à la crèche, je suis restée discuter un moment de sa journée, elle était dans mes bras et ne bougeait pas. Nous sommes sortis de la crèche et avons pris les escaliers pour en partir, elle s’est mise à sourire et rire et papoter… ça m’a brisé le cœur.

Je n’ai rien à reprocher à la crèche (qui accepte de me garder une place pour septembre prochain), nous pensons juste qu’elle n’est pas faite ou prête pour la collectivité. C’est un bébé qui a eu des débuts de vie difficile, elle n’est pas comme ses sœurs pour qui la collectivité s’est toujours bien passée, elle est elle, avec sa petite histoire à elle.
J’ai la chance de pouvoir la garder un an de plus avec moi à la maison, ce n’est pas comme ça que j’avais envisagé et organisé mon année il est vrai, mais ce n’est qu’un an, je peux repousser certains projets d’un an, je peux en garder d’autres et m’arranger avec elle et ses siestes et mes soirées pour les continuer.

Dans un an elle aura presque deux ans et sera alors contente d’aller en collectivité faire des activités différentes avec des petits copains de son âge (enfin, j’espère!). Ça la préparera à l’école, la communication sera plus facile entre nous.
Ce n’est qu’un an dans ma vie, ce n’est pas grand chose et pour elle cette année est décisive et constructive je le sais, et je suis contente de pouvoir m’occuper d’elle et profiter d’elle à 100% un an de plus, mon petit dernier bébé parfait (qui s’est depuis transformé en Miss connerieS, pile poil le jour où j’ai décidé de la garder bien entendu… on ne peut pas la laisser 60 secondes à terre sans qu’elle ai trouvé une connerie à faire, ça va être sport cette année je sens).
Je mesure la chance que j’ai de pouvoir faire ce choix, de pouvoir m’organiser de la sorte, de pouvoir répondre aux besoins de mon bébé, c’est une chance même si j’ai un peu peur d’étouffer durant cette année.
Pour éviter cela je me suis inscrite au sport avec une amie, j’ai quelques w-e escapades de prévus.

Le grand ménage

Pour être sereine et bien attaquer cette nouvelle année qui s’annonce pour nous, j’ai décidé dans un premier temps de faire le GRAND ménage dans la maison, entendre par là le grand tri, une pièce par semaine (et faut bien au moins ça), c’est fou ce qu’on peut entasser et ça nous prend de la place inutilement.

Je vais être beaucoup à la maison, je pense qu’il est important que cette maison soit agréable à vivre et ordonnée. Mais cela prend un temps fou et avec le microbe-conneries dans les pattes + les grandes ce n’est pas évident (ce qui explique aussi la pause bloguesque).

Les projets

J’ai également décidé de faire plus de choses « maison », nous faisions déjà le liniment, je me suis mise aux yaourts, aux compotes (avec les gourdes Squiz dont je parlerai prochainement), aux repas de micro monstrouille également (jusque là nous avions ses petits pots d’offert, ça ne motivait pas trop à cuisiner pour elle).

J’ai enfin eu mon Kitchenaid (ça aussi j’en parle bientôt, il est trop beau!!!), donc j’aimerais faire les goûter 100% maison, idem pour le pain.
Je songe également à faire ma lessive, voir le shampoing, produits nettoyants… les idées ne me manquent pas (le temps nettement plus haha).

Je veux mettre à profit un maximum cette année bonus de maman au foyer (et auto entrepreneur, mais mes activités seront un peu au ralenti). Je mise sur la mise en place de certaines routines qui par la suite ne prendront pas beaucoup de temps je suis sure (ce n’est vraiment pas long de faire quelques compotes ou des yaourts ou même du pain, quelques minutes de temps ce n’est rien mais il faut se lancer et mettre en place les habitudes).

J’ai surement un peu trop chargé mes objectifs, avec les journées de classe qui sont assez courtes (pas de TAP ici), les trois monstrouilles qui sont encore bien jeunes, ce sera difficile de tout faire, mais en se donnant le temps et en espaçant je pense que c’est possible.

Plus que tout, je veux profiter de mes monstrouilles, être disponible pour elles, jouer avec elles, faire des activités le soir après l’école, trouver un équilibre et un rythme qui nous convienne à tous tout en gardant du temps pour moi, pour mes projets, pour mon blogounet, pour mes créas, pour mon couple (^^).

J’ai bien envie de dire: à suivre 😉



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *