No poo : Comment se laver les cheveux sans shampoing ?

No poo : Comment se laver les cheveux sans shampoing ?

Vous connaissez le méthode du No Poo (No Shampoo) ou comment se laver les cheveux sans shampoing ? Je l’ai testé pendant une semaine, voici mon verdict.

Mais pourquoi ? Mais quelle idée ? Moi je peux pas passer deux jours sans les laver !?! C’est ce qu’on m’a dit quand j’ai parlé d’arrêter le shampoing au max, une semaine si possible.

Mes cheveux

Mes cheveux, ces derniers temps, je les lavais plus souvent, tous les deux jours ou trois avec des gratoullis féroces. Cheveux courts ou cheveux longs, j’ai toujours vite la tête qui gratte. Car oui, je commençais à ressentir des démangeaisons (c’est un problème récurent chez moi) tous les deux jours, que seul un shampoing (enfin je le croyais) pouvait apaiser. Mes démangeaisons ne sont pas dues au shampoing hein, je le rince bien, je le dilue, il est hyper doux (j’vous en parle vite, ça fait à peu prêt 6 mois que j’ai le même).

Non, c’est mon sébum qui doit être de piètre qualité et qui m’irrite. Le même qui me fait de l’acné d’inflammation alors que j’ai pas la peau très grasse.

Ma semaine sans shampoing ou presque

Ma semaine s’est donc déroulée ainsi :

Dimanche soir :

Shampoing aux billes de jojoba pour gommer + masque 5 minutes avec la crème cheveux Aménaïde + tressage avant dodo. Ah oui, j’utilise plus de séchoir, j’ai acheté des serviettes micro-fibres pour absorber plus d’eau.

Lundi soir :

Brossage + un peu de crème Aménaïde sur les pointes + chignon haut, non serré, fixé aux pinces crabes, pour dormir.

Mardi soir :

Rinçage des cheveux en alternant eau tiède et fraiche, SANS SHAMPOING. Parait que ça s’appelle un « water only ». Avant ça, le cuir chevelu commençait très légèrement à gratouiller. Le rincer en frottant doucement a permis d’ôter l’excèdent de sébum en en laissant un peu et en l’étendant aux longueurs. Me suis fait des tresses avant de dormir, sur cheveux bien pré-séchés par des secouages de têtes intempestif (headbang que ça s’appelle y parait) et ma serviette en microfibre. Les cheveux étaient pas forcement tous secs au réveil mais ils ont fini de sécher naturellement, et en séchant ainsi doucement, ils gardent leur hydratation.

Mercredi soir :

Masque du cuir chevelu rassoul/aloe + rinçage + chignonnage avant le coucher sur cheveux pré-séchés.

Jeudi matin :

Cheveux doux et brillants, sans visuel « gras », toujours pas le cuir chevelu qui gratte, surement grâce au masque de la veille.

Jeudi soir :

Nada. Enfin si, chignon avant le coucher! J’attache sans serrer mes cheveux avant de me coucher maintenant, pour éviter le frottement des longueurs sur l’oreiller qui peut les abimer. Et puis j’ai moins à démêler le matin!

Vendredi matin :

Toujours des cheveux présentables, à peine luisant sur l’arrière du crâne mais très corrects. Vendredi soir – Ayé, ça recommence à grattouiller sévère. Cela a commencé doucement dans l’après midi, mais ça sent la fin du challenge, on atteindra pas le dimanche! Je masse bien le cuir chevelu après avoir brossé les cheveux pour étendre le sébum aux longueurs, je les attache, le shampoing est donc prévu pour le lendemain matin…

Samedi matin :

Shampoing! Double shampoing doux + rinçage au cidre phyto + séchage à l’air libre en deux heures

Bilan de ma semaine sans shampoing

Verdict? Concluant! J’ai passé 5 jours sans shampoing, avec deux passages sous l’eau, une fois eau toute seule, une fois après un masque au rassoul. Espacer mes shampoings est possible, mes cheveux sont plus doux, plus brillants, ils sont moins électriques. Le bain au rassoul donne particulièrement de volume, je vous met son mode d’emploi dans les jours à venir… Pourquoi pas les laver au shampoing quitte à les mouiller?!? Parce que le moussant, même doux, décapera toujours plus le cuir chevelu et surtout, les longueurs, même sans les frotter.

Pour celles qui ont du mal sans shampoing, l’astuce pour espacer les shampoings est l’après shampoing en petite quantité et massage doux du cuir chevelu.

En effet, il faut persévérer le no poo car après la période de sur-graissage en réaction aux lavages antérieurs, la production de sébum se régule, c’est incroyable, ça vaut le coup de tenir le coup et de poursuivre l’expérience.
Et quel bonheur de ne plus acheter de shampooing, tout cela sans odeurs désagréables ni grattouilles…

Vous avez des questions ? Vous voyez pas l’intérêt de mon expérience ? Dites moi tout !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *